I N D I G N E Z – V O U S

3 mai 2008

La notion de civilisation

Publié par manseri dans Politique et société


annuaire des blogs gratuit

Opinion 

Toute civilisation est liée aux notions de développement des idées et de progrès scientifique. Si elle s’accompagne d’une vision politique fondée sur des valeurs moralement élevées (acceptation de la diversité, justice sociale, solidarité internationale, équité économique, respect de l’environnement …) elle ne fera que s’élever elle-même et perdurer. 

Ces valeurs, pour se consolider, doivent être protégées contre la haine, le racisme, la corruption, les convoitises. 

S’il est vrai, comme cela a été dit, que la civilisation occidentale est ‘’puissante, innovatrice, et ingénieuse’’, je n’affirmerai pas, de mon modeste point de vue, qu’elle ‘’respecte le génie humain et qu’elle use des ressources tant humaines que naturelles afin de contribuer au développement humain’’. 

Sans vouloir dédouaner les précédentes civilisations, il me semble que la civilisation occidentale, dominante actuellement, qu’elle fut européenne – cf. les Etats colonisateurs, les États fascistes, ou américaine, cf. les invasions du Vietnam et de l’Irak (massacres civils) a eu ou a une logique d’hégémonie, de domination, de spoliation des ressources, d’agression, d’esclavage, de guerre. 

Certains États se surpassent dans leur volonté de dominer le monde en s’appuyant sur la notion de ‘’mission à accomplir’’, ou de ‘’travail à terminer’’. 

Mission de destruction de la planète et de son écologie ! 

Le terme de civilisation a changé de sens ; elle est devenue pernicieuse ; elle utilise aujourd’hui le progrès scientifique pour se munir d’armements sophistiqués et dangereux, parfois et même souvent contre des ennemis fabriqués de toute pièce. 

Loin de contribuer au développement humain, la civilisation occidentale  a concouru à la dégénérescence de certaines régions du monde, par l’affaiblissement des forces de progrès et des courants égalitaires. 

Cette capacité de nuisance s’est alimentée du défaut de ces nations à faire face aux dangers. Les ambitions matérialistes, les appétits du pouvoir, le goût du luxe et de la facilité… ont ouvert grandes les portes donnant accès à la colonisation, l’esclavage et la dépendance économique. 

Aujourd’hui, j’ai peur qu’il soit trop tard, aussi bien pour l’Europe, qui négocie les moyens de se racheter, que pour les U.SA. dont la politique est porteuse de germes nocifs, que pour les pays malmenés par tant de guerres, d’invasions, d’humiliations, et par l’incompétence de leurs dirigeants.

Laisser un commentaire

J-M Palmier: articles redéc... |
6-VIC |
waldorfsteiner |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble contre le blocus d...
| salahbouasba
| deseperanceaesperance